Coral Bay Snorkeling

31/05/2009 - Pays : Australie - Imprimer ce message

Le parc marin de Ningaloo est particulièrement réputé pour l'abondance de sa vie marine - requins, raies manta, balaines, tortues, dudongs et plus de 500 poissons différents !

Impossible re resister, nous voici donc repartis pour une deuxième journée en mer, avec cette fois ci pour seul équipement : masque, palmes et tuba (et une petite shorty aussi parceque même si l'eau est à 26 degrès, une épaisseur de plus ça fait pas de mal !).



On a effectivement vu des dudongs depuis le bateau... mais impossible de les prendre en photo ou de nager avec eux parcequ'ils ne remontent que 2 secondes à la surface à chaque fois et qu'ils sont un peu timides... On a pas bien vu mais ça ressemble à une sorte de phoque.


Depuis le bateau, on a aussi vu deux-trois dauphins et un gros poisson avec lequel il n est pas recommandé de nager : le requin tigre !



En revanche, une experience des plus agreables : la nage avec la raie manta (à ne pas confondre avec la "sting ray" - la raie qui pique, beaucoup plus petite) ! Ce poisson se nourrit de plancton, est inoffensif et atteind près de 4 mètres ! Quand le bébé raie manta est laché dans la nature par sa mère, il mesure déjà 1m70 et sait se nourrir tout seul comme un grand ! Quelques minutes magiques, à nager au dessus de l'une d'ente elles, en la regardant se mouvoir avec tant de grâce et de légereté...



Une petite étape snorkelling "forcée" par les membres de l'équipage pour être sûrs qu'on sait bien nager ! C'est fou ça ! Bon ça va, on se plaint pas trop... Il y a quand même des jolies choses à voir...



Parceque le vrai clou du spectacle et la véritable raison de notre présence sur ce bateau, c'est avant tout le requin baleine... le plus gros poisson au monde (parfois jusqu' à 18 mètres de long mais plus généralement autour de 10 mètres et pesant entre 13 et 15 tonnes) qui, lui aussi, rend visite au parc marin de Ningaloo chaque année entre mai et juillet. Il est tout particulièrement attiré par le cycle de reproduction des coraux qui relachent des petites particules dans la mer 10 à 12 jours après la pleine lune entre mars et avril. Heureusement pour nous, ce géant ne s'intéresse qu'à ces petites particules et planctons divers !


Premier saut bien décevant... Après avoir nagé comme des fous furieux (super vite) sur plus de 100 mètres, c'est à peine si on a pu apercevoir le requin... Il restait en profondeur et nageait bien trop vite pour nous, petits humains...



Les tentatives n° 2, 3 et 4 ont été bien plus concluantes... L'avion de réperage nous a trouvé un autre requin, un peu plus gros cette fois (7-8 mètres), mais bien pépère, qui nageait tranquillement à 2 mètres de la surface. Le bateau n'avait plus qu'à nous déposer sur sa trajectoire, et nous à l'attendre, puis à se pousser in extremis sur ses flancs avant qu'il ne nous rentre dedans, et enfin, à nager à ses côtes... Et la grand moment intense... C'est juste un poisson, mais quand même !


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :